La Com’ des politiques

Alors que les campagnes présidentielles battent leur plein, nous avons voulu faire un tour du côté de la com’ des politiques!En effet, pour lancer leurs campagnes, tout se joue sur une bonne communication, les candidats doivent se vendre, se mettre en scène, comme n’importe quel produit. Voici donc un petit point sur les tendances pubs des Sarko, Hollande, Barack et autre Bayrou. Ne pouvant être exhaustifs sur le sujet, nous nous contenterons d’analyser quelques éléments révélateurs.

Comparons en premier lieu ce qu’il se passe de chaque côté de l’Atlantique.

En France, on note un clair manque de maîtrise en matière de communication. Tout le monde se souvient du lipdub de la jeunesse UMP, véritable bide, et tout le monde a vu récemment la toute nouvelle vidéo du PS avec leur geste de ralliement. Et tout le monde a beaucoup ri.

Mais ne nous contentons pas de nous moquer, et analysons. Quel était le but de ces coups de pub, si on peut les nommer ainsi?

Du côté de la jeunesse UMP, l’objectif était clairement de toucher toute la population, de rassembler dans leur clip toute la « diversité » de la société. Et pour ce faire, les réalisateurs du clip ont voulu mettre en scène tous les clichés, tous les profils types, les stéréotypes de la société. Et c’est là que le bât blesse. Car le rendu est en définitive assez mauvais, trop caricatural, trop bateau, trop démago, ridicule en somme. On n’y croit pas.




Du côté du PS, j’imagine que l’idée était de fédérer, et de montrer l’unité de la gauche, souvent décriée, à travers un geste et une phrase, repris par tous. Malheureusement, le geste choisi n’évoque rien, la phrase est beaucoup trop passe-partout. Et en plus de ça, la réalisation de la vidéo est, d’un point de vue technique, mauvaise.




Pour contrebalancer ces échecs, traversons l’océan pour voir ce qu’il se passe du côté des Etats-Unis en revenant sur la campagne de 2008. On voit tout de suite la différence, et une meilleure maîtrise. Une tendance propre à ce pays, peut-être due à leur culture, ressort très clairement des images diffusées : la mise en scène du candidat comme un véritable produit.

Du côté de McCain, on peut souligner la présence d’une sorte de logo récurrent, qui apparaît à la fin de chacune de ses vidéos, ainsi que d’une petite annonce, qui souligne l’authenticité du message.

Du côté d’Obama, sa promotion est assurée ici par des artistes militants, connus et aimés des Américains, qui reprennent son message en chanson, pour ainsi créer l’adhésion.

Les Américains font donc preuve d’un bien plus grand professionnalisme et savent réellement se servir de l’outil publicitaire en leur faveur, ce pour quoi les Français ont encore beaucoup de mal. Il serait peut-être temps qu’ils prennent conscience de l’ampleur des avantages qu’une bonne com pourrait leur apporter.

Publicités